La tenue idéale pour les artisans du bâtiment

 

Les vêtements et tenues conçus pour le bâtiment, chantier BTP doivent obéir à des normes et des critères bien précis afin de garantir la sécurité de ceux et celles qui les portent. Résistance, souplesse, pratique, visibilité, qu’est-ce qui fait la tenue idéale pour les artisans du bâtiment ? Quelles sont les matières à privilégier ?

La tenue de travail : une protection et un signal :

Pour les métiers de l’industrie, de la mécanique, du bâtiment et de la logistique, les tenues de travail sont conçues et spécifiquement étudiées pour garantir aisance et sécurité aux employés. Le vêtement de travail est également un vecteur de communication, il doit être visible de loin, porteur d’une image. C’est pour cette raison que dans le BTP, les vêtements professionnels ne se ressemblent pas tous. Sur les chantiers, la tenue de travail assure la reconnaissance des différents corps de métier. Il y a donc également une dimension sociale.

Les entreprises de fabrication des tenues professionnelles imaginent des collections qui doivent allier modernité et valorisation, tout en intégrant les normes de confort, sécurité, hygiène, résistance et souplesse. Non seulement ces tenues assurent la protection du porteur contre différents risques susceptibles de menacer sa santé et/ou sa sécurité, mais elles protègent également les objets et produits manipulés.

La manipulation de certains outils, substances ou matériaux rend obligatoire le port du bleu de travail (en plus du casque et des verres protecteurs). Les ouvriers qui travaillent sur les lignes électriques dans les régions orageuses par exemple (comme c’était le cas cet été à Tarbes), s’exposent à des risques accrus d’électrocution et de brûlure. Leurs tenues doivent donc être fabriquées avec des matériaux non-conducteurs (sans métal).

Le bleu de travail : une tendance toujours d’actualité :

Le célèbre “bleu de travail” qui habillent les professionnels du bâtiment depuis des décennies, a encore de beaux jours devant lui. Nombreux sont les métiers où cette combinaison est encore très présente. Elle protège les vêtements et la peau des éventuelles tâches et des intempéries. Les bleus de travail, notamment les combinaisons zippées, sont conçues pour être à la fois ergonomiques et souples. Elles doivent  gêner le moins possible le travailleur dans ses mouvements. Pour les professionnels du bâtiment ou de l’industrie, souvent amenés à être agenouillés, les tenues sont renforcées au niveau des coudes et des genoux.

Le choix des tissus :

Tissus innovants, ultra résistants, d’une légèreté surprenante, ou encore respirants. Les tissus techniques sont généralement composés en 100% coton ou en polyester-coton (65% polyester, 35% coton) afin de garantir un confort et une qualité d’utilisation maximum. Tout dépend de la nature des tâches et des activités du porteur : une cotte 100% coton n’apportera pas la même protection qu’une cotte en polyester-coton. La première est privilégiée des travailleurs en extérieur pour son confort et une capacité d’absorption maximale. Le polyester-coton offre une résistance à l’abrasion et une meilleure facilité d’entretien (idéal pour les travaux de peintures par exemple).

Un vêtement qui ne nuit pas à l’environnement :

Les technologies modernes permettent de concevoir des vêtements dans des matières non nocives pour l’homme ou l’environnement. Les normes environnementales rentrent dans la composition du produit. Certaines marques de fabrication de bleus de travail possèdent la certification Oeko-Tex, l’assurance de porter un produit sain et respectueux du corps.

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *