EN 388 : la norme pour les gants de protection contre les risques mécaniques

Avant de commencer cet article explicatif, nous vous rappelons qu’avant de pouvoir être normé EN 388, chaque gant doit être conforme à la norme de base EN 420. Cette norme définie les exigences de bases à réunir pour chaque modèle de gant. Aujourd’hui, pour poursuivre notre série consacrée aux normes des gants de protection, nous avons choisi de vous présenter la norme EN 388. Elle concerne les gants de protection contre les risques mécaniques. Ces gants EN 388 sont par ailleurs souvent appelés “gants de manutention”.

La norme EN 388 a récemment été révisée. Nous vous présenterons donc les différences entre l’ancienne norme et la révision de 2016.

La norme EN 388 de 2003 :

gant EN 388
Pictogramme EN 388

La norme européenne de 2003 prévoit 4 tests de résistance mécanique pour ces gants :

  • La résistance à l’abrasion (évaluée en nombre de cycles) : indice de protection de 1 à 4
  • La résistance à la coupure par tranchage (tranchage par lame évaluée en indice et appelée “Couptest”) : indice de protection de 1 à 5
  • La résistance à la déchirure (évaluée en Newtons) : indice de protection de 1 à 4
  • La résistance à la perforation (évaluée en Newtons) : indice de protection de 1 à 4

Plus l’indice est élevé, meilleure sera la résistance du gant et plus la protection sera performante. Par exemple, si vous recherchez un gant anti-perforation, il faut choisir un gant de manutention ayant obtenu un niveau 4 au test de résistance à la perforation.

Un gant qui obtient un indice 4 ou 5 au test de résistance à la coupure par tranchage est appelé gant anti-coupure.

La révision de 2016 :

Cette norme a été révisée en 2016. Ces 4 méthodes de test pour évaluer la performance d’un gant de manutention sont conservées. En revanche, 2 nouveaux tests (non obligatoires) font leur apparition.

Le nouveau test de résistance à la coupure :

La résistance à la coupure selon la méthode de test ISO EN 13997 (évaluée en Newtons) sera réalisée dès lors qu’un gant est composé d’une matière qui émousse la lame circulaire lors du test habituel de la résistance à la coupure par lame. Ce nouveau test est souvent appelé “coupure selon le TDM”. Il est appelé ainsi car le nom de l’appareil d’essai utilisé est le TDM 100. Cette méthode permet de tester la performance de résistance à la coupure du gant avec une lame droite et une pression plus élevée. Ainsi, un gant de manutention qui passe ce second test sera en principe plus performant.

Ce test est obligatoire dans le cas d’un émoussement de la lame au premier test de coupure. En revanche, il est optionnel pour les gants qui n’émoussent pas la lame.

Ce gant sera alors noté (s’il passe le test) en fonction de 6 classes de protection contre les coupures. Ces classes de protection vont de A à F (F étant le niveau de protection le plus élevé). Ce niveau de protection sera ainsi noté à la suite des autres notations des tests mécaniques.

Quel test de coupure privilégier pour choisir un gant anti-coupure ?

Si vous faites de la manutention légère et que vous manipulez des objets coupants légers, vous pouvez aisément choisir un gant de protection ayant subi le test Couptest (selon la norme EN 388 de 2003). En revanche, si vous faites de la manutention d’objets coupants lourds ou avec un risque de chocs, nous vous conseillons d’opter pour un gant anti-coupure ayant subi le test selon la méthode ISO EN 13997 (coupure selon le TDM). En effet, ces gants sont conçus avec des matériaux de haute qualité (qui rappelons-le, émoussent les lames). Ils offrent donc en principe des niveaux de protection très élevés.

Le nouveau test de protection contre les chocs :

Il s’agit d’un test facultatif qui vise à définir la protection contre les chocs d’un gant de protection. Cette méthode de test normée EN 13594 évalue la résistance d’un gant à un choc d’une énergie de 5 Joules. Si le test est réussit, vous trouverez à la fin de la notation du gant la lettre P. En revanche, la lettre X signifie que le gant n’a pas été testé ou qu’il n’a pas réussi le test.

Le marquage des gants de manutention EN 388 :

explication du marquage EN 388 pour gant manutention

En savoir plus sur la notation des gants :

Les niveaux de performance reprennent les niveaux de protection des tests relatifs à une norme. Si un gant possède une notation 0, cela signifie que le résultat obtenu est inférieur au minimum requis pour atteindre une performance de niveau 1. Un gant peut également obtenir un niveau X par rapport à un test. Cela ne signifie pas qu’il a une performance nulle. Cela signifie simplement que le test n’est pas applicable ou que le gant n’a pas été testé par la volonté du fabricant.

L’ensemble de notre offre de gant de manutention EN 388 est conforme à cette norme. Vous pourrez ainsi être certain de travailler en toute sécurité.

Retrouvez notre article explicatif sur la norme EN 420 qui définie les exigences fondamentales pour tous les gants de protection à usage professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *