Chaussures de sécurité pour le travail sur les toits : choisir un modèle adapté

Vous êtes charpentier, couvreur, zingueur ? Vous recherchez des chaussures de sécurité spéciales toits mais vous ne savez pas quel modèle choisir ? Nous vous donnons les points essentiels à vérifier avant tout achat pour choisir les chaussures de sécurité adaptées à vos métiers.

La législation française

En France, il n’existe pas (encore) de norme qui réglemente les chaussures de sécurité toiture. Pourtant, de nombreux métiers du BTP sont amenés à travailler en hauteur, sur une toiture comme les travaux de charpente, la couverture zinguerie… Les travaux sur toiture peuvent rapidement s’avérer dangereux si les EPI ne sont pas portés ou mal choisis. A travers cet article, nous vous donnons les clés pour choisir des chaussures de sécurité adaptées au travail sur les toits. Si vous recherchez des chaussures de charpentier ou des chaussures de couvreur, vous êtes au bon endroit pour apprendre à reconnaître les modèles les plus adaptés pour assurer votre sécurité.

La norme italienne UNI 11583:2015

D’autres pays européens comme l’Italie ont mis au point une norme qui formalise les exigences concernant les chaussures de sécurité pour les travaux sur les toits :

UNI 11583:2015
Equipements de protection individuels, chaussures de sécurité pour travaux sur toitures inclinées

Cette norme précise de nombreuses exigences :

  • La semelle d’usure : la semelle en contact avec le sol, doit être sans talon ni reliefs ouverts sur toute la surface de la semelle. Celle-ci doit être plate, sans crampons.
  • La forme : la chaussure de sécurité doit être montante afin de garantir un maintien de la cheville maximale.
  • Le coefficient d’adhérence : chaque modèle de chaussure de sécurité doit passer le test de la résistance au glissement (selon la méthode EN 13287:2012). Elle doit obtenir un coefficient d’adhérence minimum pour être conforme à la norme EN 20345 (concernant les chaussures de sécurité). La norme italienne va au-delà de ces exigences minimales. Pour être conforme à cette norme, le coefficient d’adhérence doit être plus élevé que le coefficient minimum exigé.
  • La norme : les modèles doivent être normés S3 SRC au minimum. Ces chaussures doivent donc être antistatiques, la semelle doit résister aux hydrocarbures, la tige doit être hydrofuge, le talon doit pouvoir absorber les chocs et la semelle anti-perforation doit être présente.

Découvrez nos modèles de chaussures de sécurité adaptés aux travaux de toiture :

Les fabricants de chaussures de sécurité Diadora Utility et U-Power sont des fabricants italiens, attachés à proposer des chaussures de sécurité de qualité, conformes aux normes européennes (EN 20345). La norme UNI 11583 pour les travaux sur toits inclinés n’étant pas adoptée par l’Union Européenne, ces fabricants utilisent la norme italienne.

Ainsi, vous pouvez choisir les chaussures de sécurité normées UNI 11583 afin d’être certain que la conception de la chaussure et notamment de la semelle ne met pas en péril votre sécurité au lieu de vous protéger efficacement.

Les modèles U-POWER :

UPower

Les modèles U-Power Henry, Lion et Ken sont conformes à la norme UNI 11583. Ils sont normés S3 SRC et possèdent tous les trois des coefficients d’adhérence très élevés. Ces chaussures de sécurité seront donc parfaites pour travailler sur les toits.

Le modèle Diadora :

Chaussures Diadora

Ces chaussures de sécurité D-JUMP HI Diadora Utility sont normées S3 SRC ESD. Disponibles en plusieurs coloris, ces chaussures seront parfaites pour le travail sur toiture puisqu’elles sont conformes à la norme italienne UNI 11583. Elles possèdent également un coefficient d’adhérence élevé.


Si ces modèles ne vous conviennent pas au niveau du design, vous pouvez bien entendu choisir d’autres modèles de chaussures de sécurité montantes. En effet, la norme italienne n’est pas une obligation en France. En revanche, nous vous recommandons vivement ces modèles pour une protection optimale.

Avant d’acheter un autre modèle, vérifiez avant tout la structure de la semelle. Aucune séparation ne doit exister entre le talon et le reste de la semelle (pas de talon décroché). Evitez les crampons profonds et privilégiez les semelles plates comme sur les modèles que nous vous avons présentés précédemment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *