Chaussures de sécurité antidérapantes : comprendre les normes additionnelles SRA, SRB et SRC

Les chaussures de sécurité antidérapantes ou anti-glissement répondent aux normes SRA, SRB ou SRC. Si vous ne savez pas quel type de protection choisir, nous vous expliquons les exigences de cette norme.

Les exigences relatives à la résistance au glissement des chaussures de sécurité et de travail :

Deux tests antidérapants sont réalisés pour toutes les chaussures de sécurité. Ces tests doivent suivre la méthode normée EN 13287:2012. Il s’agit de tests de résistance au glissement selon deux environnements distincts : un sol en céramique recouvert d’un lubrifiant à base d’eau et un sol en acier recouvert d’un lubrifiant gras. Chaque chaussure testée se voit ensuite attribuer un coefficient d’adhérence devant être supérieur ou égal aux valeurs présentes dans le tableau ci-dessous :

chaussures de sécurité src, srb, sra
Source : tableau S.24

Les valeurs indiquées correspondent au coefficient d’adhérence minimal attendu.

Les exigences d’adhérence sont identiques pour la norme EN 20345 (chaussures de sécurité) et pour la norme EN 20347 (chaussures de travail). Si ce marquage additionnel n’est pas présent, cela signifie que le risque de glissade n’est pas couvert par la chaussure.

Que choisir entre SRA, SRB et SRC ?

Pour faire simple, la résistance au glissement d’une semelle est mesurée selon le type de sol (céramique ou acier) mais également selon le type de lubrifiant utilisé pour créer l’environnement glissant. Le test SRA est réalisé sur un sol céramique avec le lubrifiant Laurylsulfate de sodium. Pour SRB, le test est réalisé sur un sol acier et le lubrifiant est la Glycérine. Le symbole SRC quant à lui, résulte de la combinaison des deux tests (SRA et SRB).

La norme additionnelle SRA sera donc adaptée en cas de présence d’eau sur le sol tandis que la norme SRB sera adaptée en présence de produits gras. La norme additionnelle SRC est donc souvent privilégiée puisqu’elle couvre à la fois la présence d’eau et de produits gras.

Retrouvez toutes nos modèles sur la boutique en ligne vetementpro.com : votre distributeur de chaussures de sécurité.

Comment entretenir une semelle d’usure pour conserver une adhérence maximale ?

Pour conserver la capacité antidérapante d’une chaussure de sécurité ou d’une chaussure de travail, il faut la nettoyer régulièrement. Lavez les interstices de la semelle d’usure à l’aide d’une brosse ou d’une éponge imbibée d’eau (il est également possible d’utiliser un détergent) afin de la débarrasser de l’accumulation de saletés, de débris et de graisse qui peuvent altérer l’adhérence de la semelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *