Adolphe Lafont : une salopette de légende

lafont-moleskine-4063kc9

En 1974 Coluche joue son premier sketch habillé d’une salopette qui marquera son style : la fameuse salopette à rayures bleues et blanches, c’est une Lafont.

Très pratique et solide, des poches partout, confortable, cette salopette de travail à tout pour plaire. Elle est, à l’époque, dotée d’une coupe large qui avantage clairement les tours de taille un peu épais.

Cette cotte à bretelles est le fruit du travail d’Adolphe Lafont, à l’origine de la première marque de vêtements de travail française à Lyon. L’aïeul Louis Lafont imagine dès 1844 d’accoler une « poche mètre » sur un pantalon de charpentier. Ce modèle servira de prototype et sera amélioré par la suite pour donner la salopette d’une part et le fameux largeot qu’Adolphe Lafont démocratisera par la suite.

L’entreprise familiale sortira en 1954 la salopette de travail 406, une cotte à bretelle mise au goût du jour et qui sera renouvelée en 1975 avec des couleurs plus audacieuses. La mode de la salopette est lancée et la 406 fait rapidement la une de Vogue.

Pour les pros la cotte à bretelles imaginée par Adolphe Lafont reste une valeur sûre. Elle est devenue l’archétype du vêtement de travail à l’instar de la salopette lafont 1MIM82CP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *