Bûcheron et Forestier : un métier à risque, une tenue réglementée

La tenue de travail des professionnels de la forêt est aujourd’hui fortement réglementée en France, en raison de la dangerosité de cette activité professionnelle. En effet, les risques sont omniprésents pour les bûcherons, les élagueurs et les forestiers et les conséquences sont souvent irréversibles.

EPI bûcheron : un décret réglemente les EPI des utilisateurs de scie à chaîne

Le décret n°2016-1678 du 5 décembre 2016, appliqué depuis le 1er avril 2017 donne des directives précises sur les équipements de protection individuelle des forestiers.

Les équipements obligatoires au sein d’un chantier forestier ou sylvicole

L’article R. 717-82 définit les EPI nécessaires pour les travailleurs qui évoluent sur un chantier forestier ou sylvicole en activité. Les EPI obligatoires sont donc les suivants :

  • un casque de protection de la tête
  • des chaussures ou des bottes de sécurité adaptées au terrain
  • un vêtement ou d’un accessoire de couleur vive pour être visible par les autres opérateurs

Exception : pour les travaux de sylviculture et lorsque la nature des travaux en cause le justifie, les professionnels peuvent être dispensés du port du casque.

Les équipements obligatoires pour les utilisateurs de scies à chaîne

vetement elagueur

L’article R. 717-83 définit les EPI obligatoires pour les professionnels qui utilisent une tronçonneuse (scies à chaîne). Ainsi, l’équipement complet se compose de :

  • un écran de protection ou de lunettes contre les projections
  • de gants tronçonneuse
  • de protecteurs contre le bruit
  • un pantalon tronçonneuse ou des jambières anticoupure. Ils protègent des risques de coupure engendrés par une scie à chaîne
  • un casque de protection
  • de chaussures ou de bottes de sécurité anti coupure. Elles sont conçues pour protéger des risques de coupures provoqués par la tronçonneuse

Remarque : le port d’une veste bûcheron anticoupure ou de manchettes n’est pas obligatoire mais peut renforcer votre sécurité.

Souvent, la protection des yeux, la protection auditive et la protection de la tête sont combinées en un seul EPI. C’est ce que l’on appelle un casque forestier ou un casque tronçonneuse.

L’importance de choisir des EPI certifiés et conformes aux normes

En plus des décrets qui spécifient les exigences d’une tenue bûcheron, des normes réglementent chaque EPI pour déterminer avec précision leurs performances.

En ce qui concerne les vêtements bûcheron et chaussures anti coupure, il est donc primordiale de choisir des EPI conformes aux normes, et qui répondent spécifiquement à vos contraintes :

  • les vêtements de protection tronçonneuse sont classés par vitesse de chaîne. Il faut donc les choisir en fonction de votre tronçonneuse
  • les pantalons anticoupure, en plus d’être classés par vitesse de chaîne, offrent différents types de protection. Ils se déterminent en fonction de votre expérience professionnelle
  • les chaussures de protection tronçonneuse peuvent offrir d’autres protections comme l’imperméabilité

Pour en apprendre davantage sur les normes anticoupure concernant les vêtements travaux forestiers, les chaussures de sécurité anticoupure et les gants de sécurité tronçonneuse, nous vous invitons à découvrir nos articles en rapport sur le blog.

Comment fonctionne les vêtements anti coupure tronçonneuse ?

Les vêtements de protection anticoupure se composent de plusieurs couches techniques, rendant les vêtements très épais. Ils ont pour objectif de minimiser les risques de coupure en cas de contact accidentel avec une tronçonneuse.

En effet, la scie à chaîne va déchirer le vêtement mais les multiples couches vont ralentir puis stopper la tronçonneuse avant que celle-ci n’atteigne le porteur.

Cette vidéo d’un pantalon de sécurité anticoupure de la marque Solidur illustre parfaitement le fonctionnement de la protection :

La durée de vie des vêtements de sécurité tronçonneuse :

En cas d’altération de la couche de protection anticoupure lors d’un accident par exemple, le vêtement n’assurera plus votre protection. Il ne faut surtout pas tenter de le réparer. Il est alors nécessaire d’en acheter un nouveau.

L’association KWF qui teste les équipements pour le travail forestier recommande de remplacer régulièrement les pantalons anticoupure :

  • 1 an pour un pantalon utilisé de façon professionnelle
  • Entre 3 et 5 ans pour les utilisateurs occasionnels (20 à 30 lavages environ)

En effet, passé ce délai, l’effet protecteur est fortement réduit.

C’est également le cas pour les chaussures bûcheron. L’entretien du cuir est indispensable pour assurer leur efficacité et leur performance de protection dans le temps.

Comment choisir ses vêtements forestier, bûcheron ?

Après avoir défini les niveaux de protection de vos vêtements anticoupure grâce aux normes, d’autres éléments peuvent jouer un rôle déterminant que ce soit en terme de sécurité et de confort.

vetement bucheron

La visibilité de la tenue forestier :

Les vêtements forestier sont généralement de couleurs vives pour assurer une bonne visibilité. Le plus souvent, c’est le orange et le rouge qui sont privilégiés. En effet, le jaune se fond plus facilement dans le paysage en automne. De plus, cette couleur est moins visible selon la luminosité du site et se salit plus facilement. C’est pour cette raison que pour certains environnements, il est recommandé de porter des vêtements bûcherons haute visibilité normés EN 20471. Ces vêtements anti coupure haute visibilité sont obligatoires si l’activité s’effectue en bord de route.

L’importance d’un pantalon forestier adapté à la saison

Avec leur protection anticoupure multicouches, les pantalons de protection bûcheron sont épais. Lors des fortes chaleurs de l’été, ils peuvent être très inconfortables. C’est pourquoi il est possible d’opter pour un pantalon bûcheron été. Sa conception est plus légère et il utilise des matières respirantes sans rogner sur la protection.

Pantalon élagage ou pantalon bûcheronnage, quelles différences ?

Choisir un pantalon adapté à l’activité professionnelle est un facteur déterminant pour travailler en toute sécurité et surtout pour être à l’aise dans votre tenue de travail grâce à un vêtement adapté aux contraintes de votre métier.

Un pantalon élagueur apporte une protection identique au pantalon bûcheron mais s’adapte plus à l’activité d’élagage. En effet, celui-ci a besoin d’un pantalon forestier souple pour être parfaitement libre de ses mouvements. Ainsi, les pantalons élagage sont conçus dans des tissus stretch.

Pour conclure…

Le choix d’un vêtement anticoupure tronçonneuse ne se fait pas à la légère puisque les risques pour les professionnels sont réels et peuvent avoir de lourdes répercussions.

Ainsi, pour respecter la législation, il faut que la tenue bûcheronnage soit complète. De plus, elle doit être conforme aux normes EN 381 (concernant les vêtements) et EN ISO 17249 (concernant les chaussures).

Enfin, il est important de comprendre les normes pour faire un choix adapté en fonction de votre expérience professionnelle et de la scie à chaîne utilisée pour choisir le bon vêtement de protection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *